Accueil | F.A.Q.
Arrivée des Baleines : Réservez dès à présent votre Safari Baleines     |     Nouveauté : Vous pouvez maintenant réserver en ligne en consultant nos disponibilités     |     
Questions fréquentes

Questions fréquentes

Le Paramoteur ou le Parapente sont-ils des sports dangereux ?

Un Paramoteur est avant tout un Parapente, c'est-à-dire un engin capable de voler sans moteur.
La faible vitesse de plané du Parapente reste donc un important facteur de sécurité pour les deux disciplines.

A-t-on le vertige ?

Le vertige apparaît lorsqu’on est en contact avec le sol.
Il n’existe donc pas en vol.

Le pilotage est-il compliqué ?

En Parapente ou en Paramoteur, l’on utilise simplement deux commandes pour se diriger.
La commande de gaz disponible uniquement sur le Paramoteur ne sert qu’à monter.

Faut-il une bonne condition physique ?

Une condition physique moyenne suffit amplement sachant que l’atterrissage se fait en douceur, tandis que le décollage nécessite une petite course d’élan.
Concernant le Paramoteur, notre école dispose d’un appareil sur roue pouvant répondre aux souhaits de certains (ou certaines)

Le matériel est-il cher ?

Le Parapente est le sport aérien le plus accessible financièrement sachant qu’un équipement complet est proposé à environ 3000 €, et durera plusieurs années sans aucun entretien.

Le Paramoteur, comprenant déjà un Parapente se commercialise aux alentours de 8000 €, et permet de voler avec une autonomie beaucoup plus étendue. Pour cela, ce faible coût confirme que le Paramoteur reste un aéronef exceptionnel dans le monde de l’aviation.

Je vole déjà en Parapente, et souhaite me mettre au Paramoteur, est-ce possible ?

Le Parapente appartient à la catégorie de PUL (Planeurs Ultra Légers) tandis que le Paramoteur est attaché au ULM (Ultra Légers Motorisés).
Cette différence de taille implique des restrictions réglementaires différentes.
Le pilote Paramoteur doit obligatoirement être titulaire d’une Licence et d’un Brevet de Pilote ULM de classe Paramoteur délivré par le Ministère des Transports. (Aviation Civile)

Où voler en Paramoteur à La Réunion ?

L’accès à l’espace aérien Réunionnais est complètement ouvert, à l’exception de la zone Nord qui nécessite l’autorisation de la tour de contrôle de Gillot. Pour communiquer avec ce dernier, le pilote Paramoteur devra être titulaire d’un CRR (*Certificat de Radiotéléphonie Restreint pouvant être passé au sein de l’Ecole AIRSPORTS REUNION).

Où décoller ? Où atterrir ?

La souplesse d’utilisation du Paramoteur et la facilité avec laquelle il se transporte, permettent de décoller de n’importe quel terrain à condition que le pilote ait obtenu l’autorisation du propriétaire du terrain.
Les décollages « sauvages » doivent-être bannis de notre pratique car nous exposent à de fortes sanctions tout en décrédibilisant le sérieux de la majorité des pilotes locaux.

Existe-t-il un Club où se retrouvent régulièrement les pilotes locaux ?

Le Club PARAMOTEUR REUNION est affilié à la Fédération Française de Planeur Ultra Léger Motorisé, et offre à ses pilotes adhérents l’opportunité de se rencontrer dans un cadre agréable en vu de partager leur passion commune du vol motorisé.

Peut-on voler en Paramoteur avec une aile de vol libre ?

Toutes les ailes ne conviennent pas forcément à une utilisation Paramoteur.
Une aile, particulièrement performante en vol libre, peut s’avérer désagréable, voir dangereuse en Paramoteur.

Peut-on voler à deux ?

Oui, après avoir acquis une expérience suffisante en vol monoplace.
Pour le Paramoteur, vous devriez avoir obligatoirement la qualification « emport passager ».
Concernant le Parapente, malgré qu’aucun titre ne soit obligatoire, il vous est vivement recommandé de suivre une formation sérieuse.

Pour ceux qui hésitent entre le Parapente et le Paramoteur :

L’apprentissage du Paramoteur vous amènera naturellement vers la pratique du Parapente.
L’apprentissage du Parapente ne vous permettra pas un accès au monde du Paramoteur.

Une voile moderne de Paramoteur vous permettra de voler en toute sécurité en Parapente.
Toutes les voiles de Parapente ne sont pas utilisables en Paramoteur.

L’assurance aérienne Paramoteur vous couvre intégralement pour la pratique du Parapente.
Un Parapentiste devra prendre une assurance complémentaire pour le Paramoteur.

Plafonds bas, mauvaise orientation du vent, site encombré = DANGER pour le Parapentiste.
Le Paramotoriste pourra s’éloigner facilement d’une zone défavorable grâce à son moteur.

Un Paramoteur avec le moteur à l’arrêt devient naturellement un Parapente.

Alors, n’hésitez plus offrez-vous une formation en Paramoteur, qui vous permettra de voler tranquillement dans les deux disciplines !

Qualité tourisme Ile de la Réunion
Questions fréquentes
Mentions légales - © 2008-2017 Airsports Réunion - Tous droits réservés - Site réalisé par Thom-Thom